Pour un dialogue culturel basé sur l’imaginaire des peuples

Néfissa Bénouniche

Architecte de l’imaginaire

Il paraît que ce serait elle qui a déclenché la guerre d’Algérie, c’est son père qui le lui a dit, mais comme ça fait beaucoup de bruit, il l’envoie à Fez la jolie. Elle y retrouve Mamaha, sa pieuse grand-mère, qui lui transmet sa part de folie, sa gourmandise et un secret de famille contre l’exil et les insomnies : de cinglantes histoires venues de Kabylie, ça lui donne plein d’envies.

JPEG - 42.8 ko
Accéder à la fiche du document 183