Contes givrés 2019

L’automnal et étonnant festival du récit, du conte et de la nouvelle.

Brûlante Amazonie et autres racontars

Raconter des mythes amazoniens.

Néfissa Bénouniche

C’est dans le partage qu’on sécurise une mémoire.

Une année pour lire tous azimuts sur le sujet, puis une année pour digérer, et encore une année pour arriver enfin à « dire » comme s’il s’agissait de ma propre mémoire. Parce qu’il faut du temps pour rentrer dans la culture de l’autre jusqu’à ce que les images deviennent naturelles et fluides, jusqu’à arriver à une sensation de complicité, jusqu’à ce que l’étrangeté devienne naturelle.
Ainsi une mère cruche peut dire à sa fille en mal de pot : « Laisse tes mains se souvenir ma fille », et elles se souviennent.

JPEG - 48.5 ko
Accéder à la fiche du document 1592